Mon site internet

Cette mise en ligne est née d’une rencontre fortuite en 2008 avec Didier Mändly. Il m’a aimablement proposé de présenter sur internet certaines de mes publications dont il avait eu connaissance. Grâce à son initiative, mon site a vu le jour…

fribourg

Comme je m’intéresse à l’histoire locale, le temps dont j’ai disposé depuis ma retraite qui a débuté en 1994 m’a permis d’aborder plusieurs sujets. On les trouve sous les rubriques Documents illustrés et Textes. Tout se rapporte à l’environnement où j’ai vécu, à son voisinage et aussi à ma profession d’enseignant. Ainsi, mon site présente les sujets suivants : l’Ecole normale que j’ai fréquentée de 1947 à 1951, puis de 1972 à 1994 en qualité de professeur puis de directeur, le village d’Onnens où j’ai passé ma jeunesse et les villages voisins, l’enclave de Surpierre où j’ai exercé la fonction de « régent de Cheiry » de 1951 à 1963, Estavayer-le-Lac d’où vient mon épouse Colette, née Périsset, et où j’ai enseigné à l’Ecole secondaire de 1963 à 1969, Avry-sur-Matran enfin, où ma famille a élu  domicile en 1973.

Pourquoi une présentation de l’apprentissage de la lecture ? Tout simplement parce que, durant ma vie d’enseignant, je me suis préoccupé – entre autres – des apprentissages premiers et fondamentaux, en ma qualité de professeur de méthodologie à l’Ecole normale, puis de responsable du recyclage du corps enseignant dans ce domaine. Sans grand succès, la réforme proposée étant, à mon avis, trop compliquée !

Quant aux nombreux Episodes de la vie fribourgeoise, ils rappellent des événements les plus divers. Il s’agit de retranscriptions d’articles et aussi de travaux personnels. Ayant demandé l’avis de journalistes, ils m’ont assuré que rien ne s’opposait à une publication si les sources étaient mentionnées.

Intéressé depuis longtemps par l’art du vitrail, j’ai parcouru dès 2008 une partie du canton et des régions vaudoises avoisinantes dans le but de visiter des églises. Des découvertes qui m’ont incité à photographier et à commenter succinctement des œuvres d’art. Des particularités de quelques paroisses ont fait également l’objet de présentations avec textes et illustrations.

Enfin, en 2015, je me suis livré à une toilette du site. Les buts étaient d’éviter des redondances, dans la mesure du possible, et d’apporter des corrections. Pour faciliter la gestion, tout a été transcrit en PDF. Une nouvelle présentation a été réalisée en 2016.

Jean-Marie Barras

 

Illustration de Jules Schmid, tirée de « Lecture et poésie », Fribourg, Imprimerie St-Paul, 1955

 

Surpierre